Comment bien choisir ces chaussures running ?

running

Le running est une activité sportive qui permet de se maintenir en bonne santé. Pour le faire, vous avez absolument besoin d’avoir l’équipement qu’il faut. Au nombre des accessoires à avoir, il y a les chaussures de running. Cependant, vous trouverez sur le marché une multitude de modèles, ce qui ne facilite pas la tâche lors du choix. Connaissez-vous les critères à prendre en compte pour avoir des chaussures de running adaptées ? Découvrez dans cet article comment bien choisir vos chaussures de running.

Le confort

C’est le critère essentiel quand vous êtes à la recherche de la bonne paire de chaussures running. En effet, vous devez pouvoir vous sentir à l’aise dans vos baskets. Si vous ressentez une quelconque gêne ou que votre pied ne se place pas correctement dans le chaussant, ne les prenez pas. Cette sensation de gêne risque de s’amplifier avec la course à pied. Lorsque vous avez un doute, vous pouvez effectuer des foulées dans le magasin. Pensez à essayer différentes pointures afin de choisir la plus confortable.

Aussi, évitez de trop serrer les lacets, car les pieds ont tendance à gonfler lors d’un effort physique. Ainsi, il est généralement conseillé de choisir une pointure en dessus de votre pointure habituelle. Si vous chaussez du 37 par exemple, vous pouvez opter pour des chaussures de running de pointure 38.

La morphologie

Si vous pesez 50 kg, vous n’avez pas les mêmes contraintes qu’une personne qui pèse 90 kg. À chaque appui au sol, vous absorbez 2 à 4 fois le poids de votre corps. Il faut penser à protéger vos articulations contre les différents chocs entre votre corps et le sol. Vous devez opter pour un amorti en fonction de votre poids. Des chaussures plus légères sont adaptées pour ceux qui font moins de 70 kg. Elles vous aident à faire jusqu’à 10 km, voire plus avec un peu d’entraînement.

La foulée

Chacun à sa propre manière de courir. La meilleure façon d’identifier votre type de foulée est de regarder comment s’use la semelle extérieure de vos anciennes chaussures de running. Les endroits plus usés que la moyenne vous aideront. On peut parler :

  • des foulées universelles ou neutres,
  • des foulées pronatrices et
  • des foulées supinatrices.

Les premières correspondent à 50 % des coureurs et sont identifiables grâce à l’usure observée sur le milieu de l’avant-pied des chaussures. Les secondes représentent 45 % des coureurs. Dans ce cas de figure, les chaussures s’usent sur le bord interne de l’avant-pied. En dernier, les chaussures usées sur l’avant du pied sont portées par les coureurs aux foulées supinatrices. Elles appartiennent à 5 % des coureurs.

course

Le terrain de pratique

En fonction de l’endroit où vous pratiquez votre course généralement, vous devez choisir des modèles spécifiques. Si vous courez en forêt, vous ne serez pas intéressé par la même paire de chaussures que celui qui court sur bitume.

Ainsi, si vous faites de la course en ville, optez pour une paire de running destinée à la route. Choisissez le confort et le bon amorti parce que le bitume est plus traumatisant qu’un sol souple pour les articulations. Si à un moment donné vous quittez le caniveau pour les sous-bois ou chemins stabilisés, privilégiez une chaussure avec semelle présentant un minimum d’accroche.

Préférez une paire indestructible sur un sol mixte plutôt qu’une qui s’use à grande vitesse quand elle quitte le bitume. Concernant les trails roulants avec des parties de route, des chaussures running de route sont le plus adaptées si vous n’en avez pas plus souples. Des chaussures running à gros crampons conviennent à des courses sur des chemins plus nature, en forêt ou en montagne.

La fréquence de pratique

La course à pied n’est pour certains qu’un moment de détente. Ils la pratiquent seulement quelques fois dans une semaine. D’autres par contre, en font tous les jours. En fonction de la fréquence de pratique de la course à pied, différentes chaussures running vous sont proposées. Celles d’un coureur qui en fait en moyenne une à trois fois par semaine sont complètement différentes de celles du jogger professionnel. Les deuxièmes ont des caractéristiques techniques bien au-dessus des premières. Celui qui court le plus choisit une chaussure running avec un excellent amorti.

running

La distance

Un élément essentiel à ne pas oublier est la distance que vous faites lors de vos courses à pied. Elle a un réel impact sur le choix de vos chaussures running. En fonction de votre poids, après 500 à 1000 km, elles commencent à s’user et ne vous protègent plus. Il faut penser à changer votre paire de chaussures. Allez dans un magasin avec vos vielles paires, si vous n’arrivez pas à déterminer le nombre de kilomètres parcourus. Vous pouvez aussi décider d’en changer une fois par an. Cependant, le plus conseillé est d’en avoir deux et d’alterner.

L’amorti et le dynamisme

L’amorti est un critère assez important dans le choix des chaussures running. Il sert à absorber les chocs lors de vos foulées. Il permet donc de protéger avec facilité toutes vos articulations et vos muscles contre les traumatismes liés à la course à pied.

L’amorti est souvent réalisé à partir de plusieurs technologies. La plus essentielle est principalement basée sur du gel ou de l’air. Faites tout de même attention aux modèles avec un amorti assez conséquent. Cela ne fait qu’augmenter inexorablement le poids de la chaussure. Ce qui influe par conséquent les performances de votre paire. De plus, une semelle plus épaisse peut vous offrir un excellent amorti. Toutefois, elle rend aussi la chaussure moins dynamique. Il faut donc que vous fassiez attention au bon équilibre afin de trouver la meilleure chaussure running. Ensuite, une fois avoir bien estimé les critères les plus important pour vous, nous vous conseillons de jeter un œil sur le site
http://www.pepsncoach.fr/top-10-chaussures-running-2-878/ qui vous propose une excellente sélection des meilleurs chaussures running du moment.